Un produit toxique dans des habits neufs

le
0
INFOGRAPHIE - Des vêtements de marques très répandues comme H&M, Nike ou Adidas, sont imprégnés de nonylphénol, une substance chimique supposée toxique pour la reproduction, révèle Greenpeace.

Quatorze grands fabricants de vêtements, parmi lesquels Nike, Lacoste ou H&M, sont pointés du doigt par l'étude «Dirty laundry 2» (Linge sale 2, ndlr) de Greenpeace. Sur 78 échantillons d'articles neufs achetés dans 18 pays, notamment européens, 52 présentaient des traces d'éthoxylates de nonylphénol (NPE). Seul Gap, dont deux échantillons ont été testés, ne présente que des résultats négatifs. Le précédent rapport «Dirty laundry» portait sur les conditions désastreuses de la production textile en Chine.

 

 

Les NPE sont dangereux car ils se dégradent rapidements dans l'environnement en nonylphénols simples (NP), une substance persistante supposée toxique pour la reproduction et la croissance des êtres vivants. Tout produit commercial contenant des NP porte en Europe les mentions «risque possible d'altération de la fertilité», «risque possible pendant la grossesse d'effets néfastes pour l'enfant» et «très toxique pour les organismes aquati

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant