Un procureur veut «tolérer» le cannabis

le
1

Jean-Yves Coquillat, procureur de la République de Grenoble, souligne que la politique répressive qui a prévalu depuis quarante ans est un «échec».

«Est-ce que l'usage du cannabis doit rester un délit? Est-ce que l'euthanasie doit rester un crime?» Telles sont les interrogations formulées par le procureur de la République de Grenoble, Jean-Yves Coquillat, sur France Bleu Isère. Un questionnement qui avait d'ailleurs été au c½ur de son discours lors de l'audience solennelle de rentrée de son tribunal, le 17 janvier dernier.

Le magistrat ne le dit pas ouvertement, mais sa réflexion penche, de toute évidence, en faveur de la dépénalisation de ces deux infractions. De quoi hérisser les forces de l'ordre, qui souhaitent avant tout s'appuyer sur un discours de fermeté, surtout du côté du parquet et de son représentant.

Or, pour le procureur, «le droit doit évoluer». Concernant le cannabis, il souligne que la politique répressive qui a prévalu depuis...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • rodde12 le jeudi 30 jan 2014 à 15:34

    Que fera-il quand ses protégés bien shootés le rencontreront sur la route? Il changera d'avis. Mais malheureusement il y d'autres automobilistes ,cyclistes ou piétons qui eux n'y sont pour rien.