Un proche de Hollande dans la tourmente

le
1
Le trésorier de la campagne présidentielle a reconnu des investissements offshore, en se défendant de toute illégalité.

Un paradis fiscal qui pourrait se transformer en enfer pour l'Élysée. Jeudi, le trésorier de campagne de François Hollande, Jean-Jacques Augier, un homme d'affaire discret, ancien inspecteur des finances se retrouve au c½ur d'une nouvelle tempête, tropicale cette fois, qui porte le nom d'OffshoreLeaks. La tourmente, dont le nom fait référence aux fichiers WikiLeaks de Julian Assange, a été levée par un «consortium international de journalistes d'investigation». Ayant réussi à se procurer un disque dur contenant 2,5 millions d'e-mails et des informations sur 122.000 sociétés offshore et quelque 12.000 intermédiaires, l'équivalent de 160 fois les fichiers WikiLeaks selon Le Monde qui a révélé l'affaire, ces journalistes ont jeté une lumière crue sur les paradis fiscaux et leurs bénéficiaires.

Le nom de Jean-Jacques Augier est ainsi ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M935678 le jeudi 4 avr 2013 à 21:46

    a qui le tour???