Un prix, c'est tout !

le , mis à jour à 06:47
1
Un prix, c'est tout !
Un prix, c'est tout !

Au pied de la tour 8, Alphonse passe la serpillière avec un mot gentil pour chaque locataire qui traverse le hall d'entrée. « Ici, allée de Brno, vivent les pauvres parmi les pauvres », explique le gardien d'immeuble. C'est en effet dans ce quartier du nord de la ville de Rennes que l'on trouve les loyers les moins chers du parc HLM. Natalia, aide à domicile, habite dans un F 4 au quinzième étage. Cela fait trois ans qu'elle demande à son bailleur social un nouveau logement plus grand dans un endroit « où ses enfants n'auraient pas à respirer les odeurs de cannabis ». Carole, elle, se plaît bien dans ce quartier « bordélique », même si elle rêve parfois de déménager dans un HLM plus récent. Mais sa maigre pension d'invalidité l'en empêche.

 

Tout ça pourrait pourtant bientôt changer. Rennes Métropole expérimente un dispositif de loyers uniques pour ses logements sociaux, en s'appuyant sur le projet de loi Egalité et citoyenneté. Objectif : favoriser la mixité sociale. Le loyer sera fixé selon le type de logement, peu importent son ancienneté et sa localisation. « Nous souhaitons que les ménages aux revenus les plus modestes ne soient pas cantonnés à certains quartiers », explique la maire (PS) de Rennes, Nathalie Appéré.

 

Le montant des loyers est aujourd'hui librement fixé par les bailleurs sociaux en fonction de l'année de construction, avec des écarts qui peuvent atteindre 30 %. Un T 3 dans les quartiers prioritaires de la capitale bretonne se loue ainsi 273 € par mois. Contre 392 € dans le centre-ville. Rennes Métropole négocie actuellement avec les bailleurs afin de créer une nouvelle grille de loyers uniques qui ne nuise pas à leur équilibre économique.

 

Alphonse, le gardien de la tour 8, trouve l'idée plutôt bonne sur le papier. Mais il s'interroge : « Si c'est le même prix, tout le monde demandera logiquement un HLM récent dans un bon quartier. Alors, qui viendra ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5135837 il y a un mois

    Toujours la réparation et les mesures "cosmétiques" au lieu d'une vision, d'un diagnostic et des réformes nécessaires: éducation/formation/apprentissage, civisme, respect des lois et du vivre ensemble, compétitivité, croissance et emplois.