Un président pour sortir l'Inde du blocage

le
0
Pranab Mukherjee prend la tête d'un pays empêtré dans les scandales de corruption.

L'ancien ministre des Finances Pranab Mukherjee a été proclamé dimanche 13e président de l'Inde. Ce Bengali âgé de 76 ans, fidèle parmi les fidèles du Parti du Congrès au pouvoir à Delhi, succède à Pratibha Patil, qui fut la première femme à occuper cette fonction. Il sera officiellement intronisé mercredi.

Même si le poste est avant tout honorifique, il s'agit là d'une bonne nouvelle pour le clan Nehru-Gandhi, qui enregistre ainsi une première victoire électorale après une série de revers encaissés lors des scrutins régionaux des derniers mois. Le plus cuisant d'entre eux fut le piètre score réalisé en mars dans l'État clé de l'Uttar Pradesh (nord) par Rahul Gandhi, l'héritier de la dynastie. À New Delhi, le gouvernement de coalition de centre gauche emmené par le parti du Congrès a aussi été largement discrédité par une volée de scandales de corruption. Même si Pranab Mukherjee n'en porte nullement la responsabilité, sa «sortie par le haut» du

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant