Un pour tous, tous pour l'or !

le , mis à jour à 06:18
0
Un pour tous, tous pour l'or !
Un pour tous, tous pour l'or !

Sacré à Athènes il y a 12 ans, Hugues Obry, l'entraîneur national, pleure à chaudes larmes. L'émotion est trop forte. Dans quelques heures, celui qui a construit contre vents et marées cette équipe de France d'épée quittera ses fonctions. Il partira en la laissant championne olympique comme en 2004 et 2008. Un règlement stupide (pour laisser la place à d'autres armes) lui avait interdit de défendre ses chances à Londres.

Gauthier Grumier (32 ans et déjà bronzé en individuel), lui d'habitude si calme, ne peut contenir la vague qui lui monte dans les yeux. Il pense à son petit garçon qui, devant sa télé en France, n'a sans doute pas compris pourquoi papa pleurait. Il pleure parce qu'il est champion olympique et qu'il arrête sa carrière là-dessus. Yannick Borel (27 ans) le colosse lance un immense cri de bonheur dans le ciel carioca que même le Christ Rédempteur, là-haut sur sa montagne, doit entendre. Daniel Jérent (25 ans), d'ordinaire si discret, s'écroule à genou perdu dans ses pensées. Et puis Jean-Michel Lucenay (38 ans), lui qu'un règlement avait privé de l'or à Pékin, lui qui a disputé la finale à la place de Grumier. Lui ? Il n'y a pas de mots. Avec son équipe d'épée, vainqueur de l'Italie (45-31), la France a remporté la 118e médaille de son histoire olympique, la 42e en or. Grâce à ces hommes qu'Hugues Obry vous présente.

Gauthier Grumier, « un mec bien »

« Quand je l'ai récupéré après son échec à Londres (éliminé au 1er tour) et sa blessure en 2013, il était juste moins que rien. Il était à quelque chose comme la 73e place mondiale. Il doutait énormément et avait même voulu s'arrêter. J'ai toujours cru en lui. Gauthier, c'est un mec bien, point barre ! Ça fait des mois qu'il est no 1 mondial. C'est juste un truc monstrueux. Il est un leadeur qui fait peur à tous les étrangers. »

Yannick Borel, « un fou de travail »

« Avec son gabarit (2 m, 105 kg), on se ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant