Un possible remaniement après les sénatoriales

le
0
Gérard Longuet, Chantal Jouanno et Maurice Leroy pourraient devoir quitter le gouvernement si le siège de Gérard Larcher était menacé.

Mieux vaut prévenir que guérir. Depuis des mois, le président du Sénat, Gérard Larcher, candidat à sa propre succession le 1er octobre, le répète sur tous les tons: les trois ministres candidats aux élections sénatoriales, Chantal Jouanno (Sports) à Paris, Gérard Longuet (Défense) dans la Meuse, et Maurice Leroy (Ville) dans le Loir-et-Cher, devront siéger s'ils sont élus dimanche. Le cumul entre un portefeuille ministériel et l'exercice d'un mandat parlementaire est en effet interdit par la Constitution. «Je n'en démordrai pas, martelait encore Gérard Larcher il a quelques jours dans Le Figaro . Les ministres qui se présentent aux sénatoriales demandent la confiance des grands électeurs. On ne peut pas se présenter devant eux et leur dire : "Je suis candidat au Sénat, mais en aucun cas je n'y siégerai parce que je préfère faire autre chose".»

«Il faut mobiliser»

Derrière cette position de principe se cache une réelle inquiétude. Le scr

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant