Un portique écotaxe chute, incendié, en Bretagne

le
5
UN PORTIQUE ÉCOTAXE INCENDIÉ DANS LE MORBIHAN
UN PORTIQUE ÉCOTAXE INCENDIÉ DANS LE MORBIHAN

PARIS (Reuters) - Un portique de contrôle de l'écotaxe est tombé samedi après avoir été incendié par des manifestants à proximité de Saint-Allouestre (Morbihan), a-t-on appris auprès de la gendarmerie locale.

Les gendarmes tentent de mettre en place des déviations autour du secteur, qui n'est pas évacué pour le moment, ajoute-t-on, sans pouvoir préciser le nombre de manifestants.

"Le portique est tombé à la suite d'un incendie. Les gendarmes et les pompiers sont sur place et il n'y a pas de blessés", indique-t-on à la gendarmerie la plus proche.

Plusieurs milliers de personnes sont attendues samedi à Quimper, dans le département voisin du Finistère, pour réclamer la suppression de l'écotaxe et défendre l'emploi en Bretagne.

Marion Douet, édité par Jean-Loup Fiévet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 72805271 le samedi 2 nov 2013 à 19:41

    Moi président, je taxerai tout, je mettrai l'économie à genoux.

  • wikus le samedi 2 nov 2013 à 18:05

    et sinon vous faisiez quoi sous le règne de SARKO 1er ?Pourquoi avez-vous attendu fin 2013 pour vous révolter contre cette surtaxe que paieront les petites gens des basses couches sociales qui consomment vos produits ?

  • M9035148 le samedi 2 nov 2013 à 17:36

    REVOLTE FISCALE

  • frk987 le samedi 2 nov 2013 à 16:54

    Maintenant qu'Hollandouille a réussi a faire fuir les riches, il va bien falloir, soit changer de politique, soit taper un max sur les classes moyennes. Vous en avez voulu des socialopes, vous les avez......et comme ils ne démissionneront pas, il reste la révolte et la pendaison.

  • yt75 le samedi 2 nov 2013 à 16:05

    Qualifier en permanence ces taxes d’"écologiques", n'est certainement pas la meilleure manière de communiquer l'étendue et urgence du problème ... :http://blogs.mediapart.fr/blog/yt75/030713/transition-energetiqueCàd le fait que même si l'on préfère la valse des étiquettes financières, la crise est surtout un monstrueux choc pétrolier qui ne fait hélas que commencer.Après clairmnt cette taxe a une très forte odeur de sur-complexité et ce qui va avec:qui s'en occupe qui fait le système etc