Un policier russe tué dans un attentat revendiqué par l'EI

le
0
    MOSCOU, 30 mars (Reuters) - Un policier a été tué et deux 
autres blessés dans l'explosion d'un engin qui a détruit mardi 
soir deux véhicules dans la région du Daguestan, dans le Caucase 
russe, a annoncé la police russe. 
    L'agence de presse Amak, qui soutient le groupe Etat 
islamique (EI), a indiqué dans un communiqué publié sur internet 
qu'une branche locale de l'organisation djihadiste était 
responsable de l'attaque. 
    L'agence affirme que dix policiers ont été tués dans cet 
attentat. L'information n'a pas pu être vérifiée de manière 
indépendante. 
    "Deux voitures ont explosé, le type d'explosif n'a pas pu 
être déterminé pour l'instant", a dit une porte-parole de la 
police du Daguestan jointe au téléphone. 
    L'EI a plusieurs fois revendiqué par le passé des attaques 
contre les forces de sécurité dans la région du Nord-Caucase 
dont fait partie le Daguestan. 
    Certains rebelles opérant au Daguestan, région frontalière 
de la Tchétchénie où l'armée russe a mené deux conflits armés 
contre les séparatistes, ont prêté allégeance au groupe 
djihadiste.     
 
 (Vladimir Soldatkin et Maria Tsvektova; Pierre Sérisier pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant