Un policier qui avait tué un braqueur chez Gap en 2006 devant les assises

le
0
Loïc Lagadec, accusé d'avoir tué un malfaiteur dans un magasin du quartier de l'Opéra (IXe), plaide «l'amnésie émotionnelle».

C'est «sans regrets» que Loïc Lagadec, mis en examen pour «violence ayant entraîné la mort sans intention de la donner», s'est présenté hier aux assises de Paris. Cet ancien policier de 41 ans comparaît pour avoir abattu avec son arme de service un jeune malfaiteur qui tentait de prendre la fuite lors d'un braquage dans le quartier de l'Opéra (IXe). La cour doit déterminer s'il a agi ou non en état de légitime défense. Le policier, lui, plaide froidement une «amnésie émotionnelle», confirmée par les experts. Le verdict est attendu vendredi.

Le 4 février 2006, à 19 h 30, trois jeunes font irruption dans le magasin Gap, situé rue Scribe. Une dizaine d'employés et de clients sont pris en otages. Loïc Lagadec et sa collège, alors en patrouille, sont alertés par des passants. Ils pénètrent dans le magasin et, rapidement, se retrouvent nez à nez avec l'un des malfaiteurs, Djibril Bathily, 24 ans. Quand Loïc Lagadec lui demande d'obtempérer, celui-ci avance.

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant