Un plan pour l'emploi senior proposé à la conférence sociale

le
2
UN PLAN POUR L'EMPLOI SENIOR PROPOSÉ À LA CONFÉRENCE SOCIALE
UN PLAN POUR L'EMPLOI SENIOR PROPOSÉ À LA CONFÉRENCE SOCIALE

PARIS (Reuters) - Le ministre du Travail, François Rebsamen, a exposé lundi aux partenaires sociaux les grandes lignes d'un plan pour "une nouvelle carrière" des seniors, qui sera définitivement arrêté lors de la conférence sociale des 7 et 8 juillet.

Le chômage des plus de 50 ans est un des points faibles du marché français du travail. Il représentait en avril 23,4% du nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A, en augmentation de 1,2 point par rapport à décembre 2013.

Avec un taux d'emploi de 45,9% au premier trimestre 2014 pour les 55-64 ans, la France fait à peine mieux que l'Italie et l'Espagne et reste très en dessous de l'Allemagne et de la moyenne européenne.

François Rebsamen propose notamment de renforcer l'accès à la formation des salariés au-delà de 45 ans et l'accompagnement des demandeurs d'emploi de longue durée, au sein desquels les seniors sont sur-représentés.

"Je souhaite que 80.000 demandeurs d'emploi de longue durée supplémentaires bénéficient d'un accompagnement renforcé d'ici fin 2014", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse.

Aujourd'hui, près de 250.000 chômeurs bénéficient de la part de Pôle emploi d'un meilleur suivi et d'une mobilisation plus rapide des dispositifs de retour au travail.

François Rebsamen propose également d'adapter les contrats dit de professionnalisation au profil des demandeurs d'emploi seniors, notamment en amélioration leur rémunération et en définissant des formations adaptés.

"Le contrat de professionnalisation est un dispositif efficace mais il est très peu utilisé pour les seniors parce qu'il y a des freins spécifiques pour les plus âgés - rémunération, nature de la formation, réticence des chefs d'entreprise", a-t-il souligné dans son intervention devant les représentants des partenaires sociaux.

De même, il suggère de revoir les modalités du contrat dit de génération, par exemple en doublant la prime dans le cas du recrutement d'un senior. Actuellement, ce contrat prévoit une prime pour l'embauche d'un jeune conjuguée au maintien d'un senior dans son emploi.

Dans la foulée de la conférence sociale, un appel à projets, doté d'un fonds de 150 millions d'euros, sera lancé pour soutenir des initiatives locales en faveur de la formation professionnelle et de l'emploi, a par ailleurs annoncé le ministre du Travail.

(Emmanuel Jarry, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Al20156 le lundi 23 juin 2014 à 20:24

    bravo !!il faut savoir que le chômage actuellement pour les + de 50 ans est de 3 ans ( avec des revenu + que médiocre !)Pouquoi ne pas avoir validé pour la retraite 50% du maxi c'esta dire 6tri et non pas 4 comme actuellement ?cela permettrait a certain de sortir du marché et d'autre d'y rentrer ?

  • felispca le lundi 23 juin 2014 à 20:11

    Si il faut former les seniors, c'est soit que les politiques n'ont encore rien compris, soit qu'ils ont des intérêts dans les organismes de formations, soit plus vraisemblablement.... les deux.....