Un plan pour accélérer la construction de logements

le
4
LE GOUVERNEMENT DÉTERMINÉ À ACCÉLÉRER LA CONSTRUCTION DE LOGEMENTS
LE GOUVERNEMENT DÉTERMINÉ À ACCÉLÉRER LA CONSTRUCTION DE LOGEMENTS

PARIS (Reuters) - Le gouvernement a examiné mercredi un plan visant à accélérer la construction de logements en France qui prévoit notamment la transformation de bureaux en habitations et l'accélération des procédures de délivrance des permis de construire.

La procédure accélérée des ordonnances devrait être utilisée pour adopter les textes au Parlement en vue d'une mise en oeuvre des mesures "à l'automne", a précisé la ministre du Logement.

"On est déterminés à aller plus vite et mieux pour construire du logement", a déclaré Cécile Duflot à la sortie du conseil des ministres.

"Aujourd'hui, il y a 3,5 millions de personnes qui sont mal logées, les gens ont de plus en plus de mal à avoir des logements avec des niveaux de loyers qui sont compatibles avec leurs revenus donc il faut des efforts déterminés pour créer du logement accessible", a-t-elle fait valoir.

Les mesures annoncées s'inscrivent dans le plan d'urgence pour le logement dévoilé le 21 mars dernier par le président de la République.

Le chef de l'Etat avait alors dit vouloir diviser par trois les délais de procédure et par deux celui du traitement des contentieux, par exemple en sanctionnant financièrement plus durement les recours abusifs contre les permis de construire.

"UNE VUE DE L'ESPRIT"

Le texte présenté mercredi prévoit "une procédure intégrée" rassemblant "l'ensemble des procédures d'autorisation nécessaires pour un projet, afin d'aboutir plus rapidement à la délivrance des permis de construire, dans le respect de la protection de l'environnement", peut-on lire dans le compte rendu du conseil des ministres.

Le projet de loi entend aussi "réduire le délai de traitement des recours contentieux et lutter contre les recours abusifs".

Pour accroître la densification des sites urbains, Cécile Duflot veut limiter les obligations en matière de places de stationnement, autoriser l'alignement d'une construction sur la hauteur d'un bâtiment contigu, la surélévation d'immeubles pour la création de logements et favoriser la transformation de bureaux en logements.

"Au moins 3,5 millions de mètres carrés vides peuvent être transformés rapidement en logements", a-t-elle estimé.

Sur ce dernier point, certains professionnels du logement ont fait part de leur scepticisme.

"C'est une vue de l'esprit", a déclaré à Reuters un promoteur immobilier ayant requis l'anonymat. "Ce n'est pas du tout adapté à la situation car dans la majorité des cas les bureaux n'ont pas été conçus pour être des logements, les contraintes étant complètement différentes (...) Et puis le coût nécessaire est totalement dissuasif dans la majorité des cas".

Le mois dernier, Magali Marton de DTZ Research, citant une étude de l'Orie (Observatoire régional de l'immobilier d'entreprise), avait indiqué que la réhabilitation d'un bureau en logement pouvait atteindre 2.200 euros le mètre carré pour la structure à Paris et que cela ne permettait de créer qu'entre 200 et 300 logements par an.

Elizabeth Pineau, avec Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8303372 le jeudi 2 mai 2013 à 16:09

    Oui surement comme d'habitude il n'y a qu'eux qui ont droit à des logements confortables... les roms en premier lol ùais ceux qui travaillent eux on les laisse dehors c'est bien connu

  • chatnour le jeudi 2 mai 2013 à 16:06

    "donc il faut des efforts déterminés pour créer du logement accessible" : on fait bien des sièges en carton et qui sont plutôt costauds, pourquoi pas des immeubles en carton, pas chers, rapides à monter, démontables même, ce qui permettrait le jour où on aura enfin une politique de l'immigration sérieuse de les démonter et de les recycler ? De plus, ça éviterait l'effet de dépaysement...

  • bernm le jeudi 2 mai 2013 à 16:04

    Pour faire comme a Paris. La moindre parcel de libre ou immeuble est requisitionnee pour faire des logements sociaux, qui vont principalement aux etrangers, ce qui rarefie d'aurant plus les logements prives et participe a la hausse de l'immobilier local...

  • M2280901 le jeudi 2 mai 2013 à 15:37

    pour loger les immigrés illégaux ?