Un père rom jugé pour avoir forcé ses trois filles à mendier

le
0
Cet homme de 49 ans est jugé jeudi au tribunal de Bobigny. Le procès intervient après celui de Fehim Hamidovic, condamné à 7 ans de prison pour des faits similaires.

C'est malheureusement devenu une scène courante de la vie parisienne. Ces jeunes filles qui mendiaient rue de Crimée à Paris (XIXe) devaient rapporter une certaine somme d'argent à leur père, sous peine d'être violentées. Agé de 49 ans, l'homme vit avec sa famille dans le bidonville rom de La Folie à Bobigny (Seine-Saint-Denis).

Arrêté au terme d'une longue enquête policière, il devait être jugé en comparution immédiate le 18 avril mais son procès a été renvoyé à ce jeudi. Il est poursuivi pour «exploitation de la mendicité d'autrui» et risque pour cela trois ans de prison ferme et 45.000 euros d'amende. Circonstance aggravante pour le prévenu: deux de ses filles étaient mineures lors des faits. Âgées de 17 et 15 ans, elles ont été placées dans un foyer d'aide sociale à l'enfance (ASE). Leu...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant