Un penalty qui fait toujours polémique

le
0
Un penalty qui fait toujours polémique
Un penalty qui fait toujours polémique

Le pénalty de la discorde. Eden Ben Basat et Wissam Ben Yedder ayant manqué les deux derniers penaltys obtenus par Toulouse, Jonathan Zebina, capitaine du club, avait décidé de prendre ses responsabilités au moment de tirer le penalty de la victoire à Ajaccio samedi dernier (2-2, 31eme journée). Mais l'échec qui a suivi a créé une polémique inattendue. Alain Casanova, l'entraîneur du TFC, a tenté de s'expliquer au micro de beIN Sports. « Avant le match, il y a une liste avec trois joueurs qui sont désignés. Pour ce match, le numéro 1 était Wissam Ben Yedder, le numéro 2 était Etienne Didot et le numéro 3 était celui qui se sentait le mieux. Généralement, avec deux tireurs, on devrait être pourvu pour réussir nos penaltys sur toute une rencontre ! »

Casanova n'a pas apprécié

Hélas, la réussite a fui une nouvelle fois le TFC. Depuis son banc de touche, Casanova explique comment il a vécu la situation. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il a peu apprécié les tergiversations de ses joueurs. « Dans un premier temps, je pensais que Jonathan protégeait Wissam en prenant le ballon et en lui enlevant la pression. Puis j'ai été surpris qu'il prenne la décision de le tirer. Pour être très sincère, on gère très mal cette action. À partir du moment où il y a des discussions, il y a de l'énervement et de la déconcentration. Et la plupart du temps, ça débouche sur un échec. Il aurait fallu avoir plus de sérénité et laisser tirer celui qui était programmé : Wissam Ben Yedder. Wissam est très respectueux et il a accepté de laisser tirer son capitaine. »

Ben Yedder plutôt amer

Dimanche, le Franco-Tunisien, tireur attitré, s'était montré plutôt amer sur cet épisode. « Juste après la faute, j'ai dit à Jonathan que j'étais confiant et que je voulais le tirer, a-t-il confié à beIN Sports. Il décide de le frapper. C'est le capitaine de notre équipe, c'est lui qui décide donc je l'ai laissé. Bien sûr, j'avais la rage, je voulais prendre mes responsabilités et le transformer. J'ai été vexé avant d'être déçu qu'il le rate. J'ai manqué un penalty à Bordeaux mais franchement, celui-là, je pense que j'allais le mettre. J'étais hyper confiant. » Nul doute que l'attitude des joueurs toulousains sera scrutée de près lors du prochain penalty accordé au TFC.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant