Un patron américain baisse son salaire de 90 % pour augmenter ses employés

le
13
Un patron américain baisse son salaire de 90 % pour augmenter ses employés
Un patron américain baisse son salaire de 90 % pour augmenter ses employés

Il pourrait bien devenir le patron le plus populaire au monde. Dan Price, PDG de la start-up Gravity Payments, a décidé de raboter son salaire de 90 %, en le passant de 1 M$ (940 000 €) annuel à 70 000 $ (66 000 €) pour octroyer de... conséquentes augmentations à ses salariés. Il consacrera également entre 75 et 80 % des 2,2 M$ (2,07 M€) de bénéfices escomptés cette année par cette entreprise spécialisée dans le traitement des paiements par carte bancaire au financement de ces hausses massives de salaires.

Mais quelle mouche a piqué ce patron ? Son objectif est de permettre à ses 120 employés d'afficher d'ici trois ans une fiche de paie minimum de 70 000 $ par an. Le prix estimé du bonheur et de la plénitude. Car, si ce jeune entrepreneur de 30 ans, à la tête de son entreprise basée à Seattle (Etats-Unis) depuis onze ans, a eu cette idée pour le moins inhabituelle, c'est après avoir lu un article sur le bonheur, précisément. Selon ce texte publié en 2010, les personnes percevant moins de 70 000 $ par an aux Etats-Unis éprouvent des difficultés. De quoi faire gamberger ce patron qui souhaite donner à ses employés la possibilité de s'acheter une maison, de payer de bonnes écoles à leurs enfants ; bref, de vivre pleinement le rêve américain : « La différence entre mon salaire et celui d'une personne normale est absurde », confiait-il au « New York Times » qui a mis son histoire à la une avant-hier. Et le journal de préciser que Dan Price, pas frimeur pour un sou, roule dans la même vieille Audi depuis douze ans...

Après avoir mûrement réfléchi, il a annoncé sa décision à ses employés lundi dernier. Ceux-ci sont tout d'abord restés sans voix, incrédules. Puis ils ont vite fait leurs calculs. Dans cette entreprise où le salaire moyen est de 48 000 $ par an, 70 personnes vont bénéficier d'une augmentation, et 30 vont carrément doubler leur rémunération annuelle. Quant aux autres, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lolin le jeudi 16 avr 2015 à 17:43

    @ jacqu301, Carlos Gohn pourrait en faire autant après plusieurs, plusieurs années de 4 à 8 millions l'an et beaucoup d'autres aussi. Votre post n'a aucun sens

  • M2766070 le jeudi 16 avr 2015 à 16:28

    tiens jaco 301 , moi j ai recréé 1 sté depuis fin 2012 , je prends 500€ de salaire , et pas tout les mois , si je gagne mieux dans 3 ans tu crois que les impots vont me faire une moyenne sur 5 ans ? tu rêve ils prennent , point

  • M2766070 le jeudi 16 avr 2015 à 16:25

    crésus il prend ce qu'il veut en stock option ,et quand tu dépose le bilan y a personne qui vient payer les dettes avec toi ... moi j étais seul ...

  • M2766070 le jeudi 16 avr 2015 à 16:24

    jacqu301 tu crée pour perdre ou gagner ? mais quelle jalousie !!! le patron peut diriger comme il veut sa boite ? on croit vivre en urss

  • jacqu301 le jeudi 16 avr 2015 à 16:13

    "sa propre rémunération, qui passe ainsi de près d'un million de dollars à 70.000 dollars." c'est pas difficile après plusieurs années à 1 million le matelas doit être suffisamment confortable, non ?

  • ppetitj le jeudi 16 avr 2015 à 16:00

    Nos politiques ne vont certainement pas lui attribuer une médaille...Cela va à l'encontre total de leur action...Et du respect des travailleurs...

  • s.lux le jeudi 16 avr 2015 à 15:53

    Bravo !

  • cresus57 le jeudi 16 avr 2015 à 15:48

    Il prend combien en stock-options, actions gratuites, primes diverses ?

  • Georg47 le jeudi 16 avr 2015 à 15:37

    Il pourrait prendre nos politiques en formation.....d'éthique

  • FacePile le jeudi 16 avr 2015 à 15:26

    Il faut gérer la masse salariale derrière..