Un passé de violences conjugales pour Ariel Castro

le
0
UN PASSÉ DE VIOLENCES CONJUGALES POUR ARIEL CASTRO
UN PASSÉ DE VIOLENCES CONJUGALES POUR ARIEL CASTRO

CLEVELAND (Reuters) - Décédée l'an dernier, Grimilda Figueroa, qui avait eu quatre enfants d'Ariel Castro, l'habitant de Cleveland accusé du rapt, de la séquestration pendant dix ans et du viol de trois jeunes femmes, s'était plainte par trois fois entre 1989 et 2005 de subir de sa part des violences et des menaces.

A l'issue de la première plainte, Castro avait échappé à une peine de prison. Dans les deux autres cas, Grimilda Figueroa avait finalement renoncé à toute procédure judiciaire.

Elle est morte en avril 2012 à l'âge de 48 ans, victime d'une surdose apparemment accidentelle d'un produit analgésique.

Si la dernière procédure en 2005, alors que Castro détenait déjà chez lui les trois captives, avait abouti, cela aurait peut-être permis aux policiers de découvrir le drame.

A l'époque, les policiers avaient conseillé à Figueroa de porter plainte officiellement auprès du procureur du comté, ce qu'elle n'a pas fait. Elle avait renoncé à toute poursuite ou demande de protection et l'affaire avait été classée.

Le 26 décembre 1993, Castro avait été arrêté pour avoir, en état d'ébriété, battu sa compagne, selon les dossiers de la police de Cleveland. Quand l'affaire est passée devant un "grand jury", Figueroa a déclaré ne se souvenir de rien et l'affaire a aussi été classée.

"Elle avait peur", explique Chris Giannini, un ancien policier devenu détective privé qui a tenté de protéger Figueroa de la violence de son compagnon.

En 1997, selon les archives judiciaires du comté de Cuyahoga, Figueroa a obtenu la garde de ses quatre enfants, Anthony, Arlene, Angie et Emily. Elle vivait alors avec un autre homme, Fernando Colon.

Le 25 août 2005, Figueroa demanda à la justice une protection face à Castro, après selon elle des menaces de mort.

Une année auparavant, deux des enfants, Emily et Arlene, avaient accusé Fernando Colon d'abus sexuel, a précisé Chris Giannini qui a mené l'enquête à la demande de Colon et a conclu que l'affaire avait été montée de toutes pièces à l'initiative de Castro.

Reste que Fernando Colon a été reconnu coupable en septembre 2005 de mauvais traitements envers des enfants et placé pour trois ans sous surveillance par la justice.

Fin 2005, Figueroa était partie s'installer avec ses enfants dans l'Indiana.

Arlene Castro a refusé de répondre aux questions de Reuters. Sa soeur Emily purge une peine de 25 ans de prison pour avoir tenté de tuer en 2007 sa fille encore bébé.

Mary Wisniewski; Guy Kerivel pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant