Un parlementaire privé de parole à la Douma

le
0
Les députés russes n'ont pas apprécié que Dmitri Goudkov reproche au Kremlin de «briser l'opposition », lors d'une table ronde à Washington.

De notre correspondant à Moscou

Pour avoir participé à une conférence à Washington organisée par l'ONG Freedom House, le député de la Douma Dmitri Goudkov - l'un des très rares parlementaires russes à critiquer le régime de Vladimir Poutine - se verra privé de parole dans l'hémicycle durant un mois. La sanction a été approuvée mardi 9 avril, sans discussion générale préalable, avec 289 voix pour, 39 contre et une abstention.

Au cours de cette table ronde organisée début mars sponsorisée par deux instituts conservateurs américains, Dmitri Goudkov avait comparé la télévision publique russe à une «boîte à zombies» et reproché au Kremlin de «briser l'opposition» avec la complicité du pouvoir législatif.

Il avait n...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant