Un parapente pour combattre le braconnage des éléphants au Kenya

le
0
Un parapente pour combattre le braconnage des éléphants au Kenya
Un parapente pour combattre le braconnage des éléphants au Kenya

Le braconnage des éléphants africains ne faiblit pas. Il y a quelques mois, nous vous informions de la triste nouvelle de l'abattage de 86 éléphants en une seule nuit à la frontière du Tchad et du Cameroun. Aujourd'hui, une petite lueur d'espoir nous vient des airs.

Après le dressage de chiens policiers capables de détecter l'ivoire de contrebande aux Etats-Unis, c'est désormais un parapente motorisé qui vient compléter l'arsenal mis en place par les conservationnistes kényans, qui comprend déjà des patrouilles de rangers à pieds et en voitures, pour lutter contre le braconnage dans le pays. Le fléau a bien besoin d'être combattu, le cours de l'ivoire sur le marché noir représentant une forte motivation pour les braconniers.

Les éléphants africains sont aujourd'hui décimés à un rythme proche de celui des années 1980, décennie pendant laquelle le nombre d'éléphants sauvages en Afrique est passé de 1,4 millions à 600.000. Martin Wheeler, surnommé par ses compatriotes l'homme-oiseau, vient donc donner un coup de main en surveillant les troupeaux d'éléphants à partir des airs, grâce à son parapente motorisé. Une technique de surveillance aérienne qui a déjà fait ses preuves dans d'autres pays, notamment à Madagascar. Espérons que cela contribuera à éviter que les éléphants kényans ne connaissent le même sort que les rhinocéros du Mozambique, qui ont disparu cette année.

Lire la suite

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant