Un Palestinien à l'origine de la mort de trois Israéliens condamné à vie

le
0
Un Palestinien à l'origine de la mort de trois Israéliens condamné à vie
Un Palestinien à l'origine de la mort de trois Israéliens condamné à vie

Naftali, Eyal et Gilad. L'enlèvement et la mort de ces trois Israéliens, en juin 2014, avaient conduit à 50 jours de conflit entre l'armée israélienne et le Hamas dans la bande de Gaza l'été dernier. Un Palestinien, Hossam Qawasmeh, a été condamné à la prison à perpétuité ce mardi pour sa participation au rapt et au meurtre de ces trois hommes. Il a également été condamné à verser l'équivalent de 160 000 euros de dommages aux familles des victimes. 

Âgé de 41 ans, il avait été arrêté en septembre dernier après plus de trois mois de traque durant laquelle l'armée israélienne a procédé à l'arrestation de 400 personnes. Parmi elles, 300 membres supposés du Hamas, accusé par Benjamin Netanyahu, le Premier ministre israélien, d'être à l'origine du rapt. L'organisation au contrôle dans la bande de Gaza n'a toutefois jamais revendiqué ces actes, même s'il les a salués. Deux autres Palestiniens étaient accusés d'avoir participé à ces assassinats : Marwan Qawasmeh, 29 ans, et Amer Abou Eisheh, 32 ans, ont été tués par les soldats israéliens le 23 septembre à Hébron, dans le sud de la Cisjordanie.

50 jours de conflit : plus de 2 200 morts

Le 12 juin dernier, Naftali, Eyal et Gilad avaient disparu sur une route de Cisjordanie alors qu'ils effectuaient de l'auto-stop. Suite à près de deux semaines de recherches, ils avaient finalement été retrouvés morts le 30 juin dans le sud de la Cisjordanie occupée. En représailles, Israël, qui expliquait vouloir «faire payer le Hamas», bombarde la bande de Gaza, où l'organisation palestinienne est au contrôle. 

Le 8 juillet, l'offensive israélienne sur Gaza avait été officiellement lancée. Durant 50 jours, Tsahal avait ciblé les positions du Hamas et, notamment, les tunnels de sortie entre l'enclave et Israël. Massives, les attaques de l'armée israélienne ont fait près de 2 200 morts côté palestinien, dont une grande majorité de civils. Israël ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant