Un "Pacte Défense Cyber" pour répondre aux attaques informatiques

le
0
Un "Pacte Défense Cyber" pour répondre aux attaques informatiques
Un "Pacte Défense Cyber" pour répondre aux attaques informatiques

Jean-Yves Le Drian doit présenter vendredi près de Rennes le "Pacte Défense Cyber 2014-2016" pour sécuriser les installations du ministère de la Défense contre les attaques informatiques et doter la défense et l'industrie françaises de capacités pour répondre à ce type d'agressions.Le Livre blanc présenté au printemps 2013, puis la Loi de programmation militaire (LPM 2014-2019) ont fait de la cyberdéfense une priorité, pour faire face à l'explosion des menaces contre les systèmes d'information civils et militaires vitaux pour le pays.M. Le Drian présentera ce pacte, qui prévoit notamment le développement d'un "pôle d'excellence en cyberdéfense" en Bretagne, lors d'une visite à l'Ecole des transmissions de Cesson-Sévigné (Ille-et-Vilaine).Le gouvernement entend "changer d'échelle" et hausser le niveau de protection des systèmes d'information de l'Etat et des entreprises essentielles à la vie économique. Mais la France affiche également sa volonté de se doter d'outils offensifs pour répondre aux attaques dont elle fait l'objet dans le cyberespace.L'action dans l'espace cyber, qui permet par exemple de désorganiser les systèmes informatiques, attaquer les sites internet ou brouiller les systèmes d'écoutes de l'adversaire, est devenue une capacité opérationnelle des armées au même titre que les autres. Un nouvel espace de confrontation - le cyberespace - est ainsi venu s'ajouter aux champs traditionnels des conflits, sur terre, sur mer ou dans les airs. "Il y a aujourd'hui systématiquement un volet cyber dans la préparation des opérations militaires", souligne un proche du ministre.L'effort programmé en matière de cyberdéfense représente, selon la défense, environ un milliard d'euros sur la durée de la LPM. A mi-parcours, en 2016, une évaluation des actions entreprises, dont la plupart s'inscrivent sur le long terme, doit permettre d'ajuster le tir.Près de 800 attaques ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant