Un pacemaker cérébral contre la dépression

le
0
Il a suffi d'une électrode plantée au c?ur du cerveau pour soigner des dépressions qui résistaient jusque-là à tous les traitements. Cinq ans après, l'efficacité perdure.

Stimuler électriquement le circuit cérébral de la récompense pourrait traiter des dépressions sévères. C'est en tout cas l'hypothèse suivie avec succès par le Dr Thomas Schlaepfer, de l'université de Bonn en Allemagne. «L'anhédonie, l'absence de plaisir ressenti après une expérience positive, est un trait typique de la dépression sévère. Cela suggère une dysfonction du circuit de récompense», explique-t-il. Un petit amas de neurones enfoui à l'intérieur de chaque hémisphère, le noyau accumbens, y joue un rôle. C'est là que les chercheurs ont choisi d'implanter un stimulateur cérébral.

Cette technique est utilisée depuis plus de vingt ans pour traiter les mouvements anormaux de la maladie de Parkinson. Elle consiste à forer un trou d'un demi-centimètre de diamètre, y insérer une électrode, la fixer au crâne pour qu'elle ne puisse plus se déplacer, la brancher à un câble fin glissé sous le cuir chevelu jusque derrière l'oreille et le long du cou et

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant