Un otage français au Nigeria appelle à l'aide dans une vidéo

le
0

DUBAI/ABUJA/PARIS (Reuters) - L'épouse de Francis Collomp, un Français détenu en otage au Nigeria s'est déclaré inquiète pour sa santé samedi après la diffusion d'une vidéo dans laquelle il demande aux gouvernements français et nigérian d'accepter de négocier avec ses ravisseurs en vue de sa libération.

"Je n'ai même pas reconnu mon mari", a déclaré Anne-Marie Collomp sur France Info. "Je l'ai trouvé très fatigué, amaigri. Il est en vie, ça m'a fait du bien mais le voir comme ça, ça fait un coup".

"Mon mari, c'est déjà quelqu'un de malade (...) J'espère qu'en voyant cette vidéo, l'Etat fera quelque chose", a-t-elle ajouté.

Francis Collomp, un ingénieur de 63 ans travaillant pour le groupe d'énergies renouvelables Vergnet, a été enlevé le 19 décembre dernier dans une petite ville du nord du Nigeria, près de la frontière du Niger, par une trentaine d'hommes armés qui avaient investi sa résidence.

Le mouvement islamiste radical Ansaru a revendiqué son enlèvement en dénonçant les positions, hostiles à l'islam selon lui, du gouvernement français au moment où il s'apprêtait à intervenir au Mali.

Selon le site de surveillance des réseaux islamistes SITE, la vidéo postée sur internet montre Francis Collomp lisant une déclaration en anglais et indiquant qu'elle a été filmée le 25 septembre.

"Il est urgent que ma famille, mes amis et mes compatriotes français ou toute autre personne qui le peut fassent quelque chose", dit-il. "Les gouvernements français et nigérian doivent (intervenir) pour moi et négocier ma libération, s'il vous plaît", ajoute l'otage, qui s'exprime en présence d'un homme armé non identifié.

Selon SITE, un message en arabe conclut la vidéo, déclarant que "Si vous voulez répéter vos folies en réagissant aux événements avec une violence excessive, nous nous occuperons de vous (...) Vous êtes responsables de tout ce qui est arrivé à cet otage français".

A Paris, un porte-porte parole du Quai d'Orsay a indiqué que la vidéo était en cours d'identification.

"Nous avons informé la famille (...) On met tout en oeuvre pour parvenir à la libération de tous nos otages", a-t-il ajouté.

Ansaru, qui est lié au mouvement islamiste Boko Haram, avait déjà diffusé une vidéo de Francis Collomp que son épouse a pu visionner en février.

Maha El Dahan à Dubaï, Joe Brock à Abuja, Yann Le Guernigou à Paris, édité par Tangi Salaün

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant