Un orage, un gars et une fille coupent un beau Gazélec/EAG

le
0
Un orage, un gars et une fille coupent un beau Gazélec/EAG
Un orage, un gars et une fille coupent un beau Gazélec/EAG

D'abord un peu ennuyeux puis ensuite complètement fou, ce seizième de finale entre le Gazélec et Guingamp a finalement été interrompu peu avant l'heure de jeu à cause des pluies diluviennes qui s'abattaient sur Ange-Casanova.

(Match arrêté) Gazélec Ajaccio 2-2 En Avant Guingamp

Buts : Zoua (34e), Coeff (46e) pour le Gaz' // Salibur (41e), Bègue (49e) pour l'En Avant

Les détracteurs de la Coupe de la Ligue ont beau rabâcher sans cesse que cette compétition ne mérite pas la moindre attention, ils auraient été ce mercredi soir surpris d'assister au début de la seconde période de ce Gazélec – Guingamp tout foufou. Dix minutes de folie pendant lesquelless les courageux d'Ange-Casnova ont eu la chance de voir deux buts coup sur coup, un carton rouge après une vilaine faute de Marcus Coco et surtout, un orage à faire trembler les tribunes. Après l'interruption du match, alors que tout le monde pensait ne plus voir grand chose, tout le monde eut le plaisir de déguster un best of d'Un gars une fille. Quelle soirée !

Guingamp bougé, Gazélec naïf


Après une belle victoire en championnat face à Nice, les Corses aimeraient bien accrocher les Bretons à leur tableau de chasse pour entamer une compétition qu'ils ont tout intérêt à disputer à fond. Seulement, les Guingampais ont eux une expérience non négligeable en coupe et n'ont pas fait le voyage pour rien. Dans les premières minutes du match, le Gazélec prend légèrement l'ascendant et arrive à obtenir quelques coups de pied arrêtés qui demeurent toutefois inoffensifs. Le duel de 4-4-2 à plat n'est pas vraiment folichon, et on ne peut même pas se consoler en regardant du côté des tribunes : Ange-Casanova est très loin d'être rempli. Au quart d'heure de jeu, les hommes de Jocelyn Gourvennec n'ont toujours pas enchaîné trois passes et ne semblent pas vraiment pressés de le faire. De plus en plus entreprenants, les Corses manquent d'ouvrir le score. Après une bonne combinaison dans l'axe, Khalid Boutaïb manque un énième contrôle et laisse à Samassa le soin de récolter le cuir.

Pourtant, c'est peu dire que le gardien guingampais n'est pas dans un grand soir : sorties hasardeuses hors de sa surface, dégagements approximatifs, etc. Les Corses écartent bien le jeu sur les ailes pour couper le souffle à de tous petits Bretons. Mais mieux vaut être un petit Breton qu'un grand tu l'auras. Après un gros tacle par derrière sur Sylla en position de dernier défenseur, Sylla écope d'un carton jaune bien orangé (29'). Quelques…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant