Un opposant arrêté en République du Congo

le
0
    BRAZZAVILLE, 15 juin (Reuters) - Jean-Marie Michel Mokoko, 
ancien chef de l'armée qui s'était présenté comme candidat à 
l'élection présidentielle de mars dernier en République du 
Congo, a été interpellé dans la nuit de mardi à mercredi, a 
annoncé son parti.  
    Les autorités de Brazzaville n'ont pas commenté cette 
arrestation.  
    Le gouvernement du président Denis Sassou Nguesso a accusé 
par le passé Jean-Marie Michel Mokoko, qui fut conseiller du 
chef de l'Etat pour les questions de sécurité, d'implication 
dans une tentative de coup d'Etat en 2007.  
    Les soutiens de l'opposant affirment que le président 
cherche à étouffer toute voix dissidente. 
    Jean-Marie Michel Mokoko est arrivé troisième lors de la 
présidentielle de mars dernier remportée par Sassou Nguesso, qui 
gouverne le pays depuis 37 ans, à l'exception d'une parenthèse 
de cinq ans. La plupart des partis d'opposition avaient boycotté 
le scrutin.   
 
 (Philon Bondenga; Jean-Stéphane Brosse pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant