Un opposant à Poutine demande l'asile politique à la Bulgarie

le
1

SOFIA, 3 septembre (Reuters) - Un opposant au président russe Vladimir Poutine a demandé mercredi l'asile politique à la Bulgarie, où il a été placé en résidence surveillée le temps que soit étudiée une demande d'extradition déposée par Moscou. Nikolaï Kobliakov, âgé de 44 ans, a la double nationalité russe et française, et a fondé l'ONG française Russie-Libertés, laquelle a organisé une série de manifestations anti-Poutine en France. Lundi, la justice bulgare lui a interdit de quitter son appartement de Sofia tant qu'elle n'aurait pas statué sur la demande d'extradition faite par les autorités russes, liée à des soupçons de fraude remontant aux années 2004-2005. L'intéressé dément les accusations et se dit persécuté par les autorités russes. Il avait été interpellé à l'aéroport de Sofia le 29 juillet à la suite d'un mandat d'arrêt d'Interpol et maintenu en détention pendant 72 heures. Un tribunal bulgare a ordonné ensuite sa remise en liberté mais lui a interdit, à titre provisoire, de quitter le pays. (Tsvetelia Tsolova; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Breizhll le mercredi 3 sept 2014 à 15:06

    c'est rigolo, tous les opposants à Poutine sont accusés de fraude... par la justice impartiale et indépendante russe... c'est bien connu ...