Un oléoduc pour contourner le détroit d'Ormuz

le
0
(Commodesk) Le ministre émirati (Emirats arabes unis) de l'énergie, Mohamed ben Dhaen al-Hamili, a expliqué ce lundi qu'un oléoduc permettant d'éviter le détroit d'Ormuz serait opérationnel d'ici à six mois. Il relierait le champ d'Habshan, à Abou Dhabi, au port de Foudjaïrah, également aux Emirats arabes unis mais de l'autre côté du détroit d'Ormuz.

L'infrastructure, longue de 360 kilomètres, est "pratiquement terminée" et les premières livraisons auront lieu en mai ou juin, a précisé le ministre. Sa capacité sera de 1,5 à 1,8 million de barils par jour, alors que le pays en produit 2,5. Mais cette quantité est faible par rapport au trafic du détroit d'Ormuz, par lequel transitent quotidiennement 15,5 millions de barils, soit 17% de la production mondiale.

Le week-end dernier, la tension est montée d'un cran entre l'occident et l'Iran, qui menace de fermer le détroit d'Ormuz en cas de sanctions contre son pétrole. Le ministre américain de la Défense, Leon Panetta, a indiqué que cela constituait une "ligne rouge que l'Iran ne devait pas franchir". Tout en privilégiant officiellement des solutions pacifistes, le ministère a indiqué que les autorités américaines "prendraient les mesures nécessaires pour faire rouvrir le passage", estimant qu'elles "en avaient la possibilité".

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant