Un officier de police exécuté en Chine pour meurtre et corruption

le
1
    PÉKIN, 26 mai (Reuters) - Un haut gradé de la police de la 
province de Mongolie intérieure a été exécuté après avoir été 
reconnu coupable de meurtre, corruption et de possession d'armes 
à feu et d'explosifs, rapportent vendredi les médias d'Etat. 
    Une juridiction de la ville de Taiyuan, dans la province de 
Shanxi (Nord), a annoncé que Zao Liping avait été exécuté après 
le feu vert de la Cour suprême. 
    Zao Liping a été condamné l'année dernière pour le meurtre 
"particulièrement cruel" d'une jeune femme de 26 ans, que les 
médias d'Etat ont présenté comme sa maîtresse. 
    Il a en outre été reconnu coupable d'avoir reçu plus de 2 
millions de yuans (260.000 euros) de pots-de-vin entre les 
années 2008 et 2010, alors qu'il dirigeait la police de Mongolie 
intérieure. 
    Le président Xi Jinping a fait de la lutte contre la 
corruption l'un de ses principaux combats, promettant de 
pourchasser autant les "tigres" que les "mouches", les plus 
hauts dirigeants que les employés subalternes. 
 
 (Ben Blanchard, Nicolas Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • borzeixa il y a 7 mois

    "exécuté en Chine pour meurtre et corruption" si on faisait pareil en France, il y aurait pénurie chez les politicards.