Un observatoire pour prévenir les catastrophes naturelles

le
0
Après les dégâts de la tempête Joachim, les pouvoirs publics ont décidé de se doter d'un observatoire national des risques naturels.

Le nombre de tempêtes en France ne se compte plus. Il y avait eu celle de 1999, puis Klaus en 2009 ou encore Xynthia en 2010 et maintenant Joachim qui a traversé, tous vents hurlants, la France la semaine dernière. Face à ces phénomènes aussi violents que récurrents, les pouvoirs publics ont décidé de se doter d'un observatoire national des risques naturels. Une nouvelle structure qui sera annoncée le 19 janvier prochain à Bordeaux par la ministre de l'Environnement, Nathalie Kosciusko-Morizet.

Cet établissement va permettre d'agréger toutes les informations relatives aux catastrophes naturelles aujourd'hui éclatées entre divers services. Entre les spécialistes qui œuvrent sur les inondations, d'autres qui se consacrent à la météorologie ou encore à la nature des sols, le savoir est en effet aujourd'hui totalement dispersé. À cela s'ajoute le monde des assureurs qui, de son côté, fournit foule d'informations d'ordre économique. «Il s'agit de rassembler to

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant