Un numéro pour répondre aux victimes de rapts parentaux

le
0
Le numéro 116 000 Enfants Disparus traite un nombre croissant d'appels pour des rapts parentaux et des non-représentation d'enfants.

Enlèvements parentaux, fugues de mineurs, disparitions inquiétantes... À l'occasion de la 10e Journée internationale des enfants disparus, le 25 mai, le 116 000 fait son bilan.

En 2011, ce numéro européen gratuit d'aide pour les familles qui remplace SOS Enfants Disparus depuis cinq ans, a reçu environ 10.500 appels et suivi près de 500 dossiers. Au-delà des chiffres du 116 000, l'Office central de répression des violences aux personnes (OCRVP) a enregistré en 2011 une augmentation des disparitions de 9,1% avec un total de 64.318 cas enregistrés par les services de police et gendarmerie.

«Nous constatons une augmentation du nombre de cas et de questionnements liés aux enlèvements parentaux. C'est le premier motif d'appel», rapporte Jean-Philippe Guédon, juriste et chargé de dossier pour le numéro. En 2011, les équipes du 116 00 ont ainsi traité 249 cas d'enlèvements parentaux en sus de 196 cas de fugues de mineurs et 21 cas de disparitions inquiétantes. Depuis

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant