Un nouvel étiquetage sur la viande pour clarifier l'information

le
1
Les noms des morceaux de viande n'auront plus aucun secret pour les Français Fedor Kondratenko/shutterstock.com
Les noms des morceaux de viande n'auront plus aucun secret pour les Français Fedor Kondratenko/shutterstock.com

(Relaxnews) - Rond de tranche, nerveux de gîte, dessus de palette, mouvant, araignée... Les morceaux de viande n'évoquent généralement pas grand-chose pour les consommateurs, qui souvent s'interrogent sur la tendresse, le type de cuisson requis... Un nouvel étiquetage, en cours d'installation, les éclairera désormais au rayon libre-service des grandes surfaces avec des noms qui parlent à tous : steak, rôti, bourguignon...

En collaboration avec le gendarme de la consommation (DGCCRF), les professionnels de la filière viande ont imaginé cette simplification de l'information au consommateur. Un arrêté a même été rédigé et publié. D'ici la fin de l'année, tous les rayons présenteront ces nouvelles étiquettes faciles à comprendre. 

Ce nouveau format divulguera trois types d'informations. La première concerne les noms des morceaux. Ceux moins connus des consommateurs sont rassemblés sous des dénominations génériques telles que steak, bourguignon, escalope ou pavé. Les plus faciles à comprendre gardent leurs noms, à l'instar du faux-filet, du rumsteak ou encore du gigot d'agneau. 

Des étoiles accompagnent chaque nom de morceau, pour signifier la tendreté quand il s'agit de viande à griller ou à rôtir, ou du moelleux pour la viande à mijoter. Aussi, le mode de cuisson est désormais systématiquement conseillé sur l'étiquette. 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • j.hawkin le mercredi 3 déc 2014 à 12:15

    A quand un étiquetage indiquant clairement le mode d'abattage ?L'abattage rituel est cruel et contraire à la dignité de l'animal. Le consommateur devrait savoir si la viande qu'il achète provient d'un animal qui a été traité avec respect et donc on a minimisé les souffrances... ou pas.