Un nouveau témoignage dans l'affaire Mouzin

le
0
Selon Le Parisien , un ancien agent de voierie d'une commune limitrophe de la ville où a disparu la fillette il y a 11 ans incrimine un de ses ex-collègues. Réputé «violent et ingérable», cet homme s'est pendu en 2009.

«Chaque anniversaire d'une disparition d'enfant apporte son lot de témoignages», reconnaît le procureur de Meaux en charge de l'enquête. L'affaire Estelle Mouzin n'y déroge pas. Alors que la petite fille de neuf ans s'est volatilisée, il y a 11 ans, le jeudi 9 janvier 2003 sur le chemin de l'école à Guermantes, un témoignage inédit a émergé, révèle Le Parisien. Un ancien agent de voierie d'une commune limitrophe de Guermantes pointe du doigt un ancien collègue au comportement suspect. Réputé «violent et ingérable», Seddik était prompt à menacer sexuellement les femmes travaillant avec lui.

Aujourd'hui retraité dans le Bordelais, Jean-Claude Petit était en janvier 2003 un agent de voirie de la ville de Bussy-Saint-Georges. C'est un...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant