Un nouveau site pour comprendre les placements

le
10
Les régulateurs des banques et des marchés financiers lancent un site proposant d'informer sur les contrats d'assurances, les produits bancaires et les placements boursiers à destination du grand public.

Pour aider les épargnants à mieux comprendre le fonctionnement des produits financiers de plus en plus complexes, les régulateurs des marchés et des banques, en partenariat avec la Banque de France viennent de rénover leur site d'information. Leur nouveau site entend répondre aux questions du public, tout en l'alertant sur des placements potentiellement dangereux. Baptisé www.abe-infoservice.fr (Assurance Banque Épargne Info Service), il propose ainsi toute sorte d'informations sur les contrats d'assurances, les produits bancaires et les placements boursiers, ont expliqué mardi l'Autorité des marchés financiers (AMF) et l'Autorité de contrôle prudentiel (ACP).

Le site, qui comprend une plateforme téléphonique (0 811 901 801), relaiera aussi les alertes émises par les régulateurs contre les pratiques de certaines sociétés ou des produits complexes. Dernièrement, l'AMF a par exemple mis en garde les épargnants contre certains placements «atypiques» dans les ½uvres d'art, le vin ou les diamants.

Complexité croissante des produits

Grâce à ce nouvel outil, les épargnants qui ont souvent du mal à s'informer correctement sur les placements proposés par leur banquier ou leur conseiller en gestion de patrimoine devraient donc y voir plus clair. Une majorité d'entre eux (80%) déclare d'ailleurs mal s'y connaître sur le sujet, selon une étude réalisée en 2011 par le Crédoc pour l'AMF. Cette tendance est renforcée par la complexité croissante des produits et l'emploi de nouveaux termes mal compris par les clients.

Aujourd'hui de nombreuses sociétés commerciales proposent déjà leur propre contenu informatif sur les produits financiers. Conscients de cette concurrence, l'ACP et l'AMF ont affirmé être vigilants quant au référencement de leur site sur les moteurs de recherche, se refusant toutefois à des achats spécifiques de mots-clés pour augmenter leur visibilité.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le mercredi 19 déc 2012 à 18:39

    ...Un bon exemple de ne pas dresser l'oreille aux chants des "sirènes", postées à tous les carrefours !!!...

  • mlaure13 le mercredi 19 déc 2012 à 18:35

    Ceci pour d'obtenir la nullité des contrats indexés sur le cours dollar/ yen. Le taux de l'emprunt initialement souscrit à 4,50 % est passé à 8,34 % au 1er oct 2012 puisque le niveau du dollar/ yen est au plus bas. Cette situation génère un surplus d'intérêts de 380 000 E. La ville a refusé de payer cette hausse d'intérêts. "A titre de comparaison, cela représente plus d'un trimestre de fonctionnement d'une crèche de 60 places", compare le maire.

  • mlaure13 le mercredi 19 déc 2012 à 18:35

    "Il est inadmissible de priver leurs administrés de services publics pour rembourser ces emprunts toxiques alors qu'elles sont déjà frappées de plein fouet par la crise financière". Le 31 mai 2012, face au refus de Dexia d'apporter des solutions, le Député-maire d'Asnières a décidé de porter plainte devant les juridictions pénales pour publicité trompeuse et pratique commerciale trompeuse. Le 17 sept 2012, il a assigné Dexia Crédit Local devant le TGI de Nanterre.

  • mlaure13 le mercredi 19 déc 2012 à 18:34

    Des collectivités demandent à renégocier les taux qui grèvent les budgets. En nov dernier, la France et la Belgique ont décidé de réinjecter 5,5 milliards € pour recapitaliser Dexia. Lors de l'AG, les actionnaires devront voter pour accepter ou non la recapitalisation. Avant ce vote, les élus comptent rappeler à Dexia "sa part de responsabilité" et demanderont de revenir aux négociations, pour trouver une solution et sortir de l'asphyxie financière des collectivités".

  • mlaure13 le mercredi 19 déc 2012 à 18:34

    S. Pietrasanta, Député-maire d'Asnières et S. Troussel, Président du Conseil général de la Seine-St-Denis sont devenus actionnaires de Dexia pour interpeller la banque sur les emprunts toxiques dont les deux collectivités se disent victimes. Vendredi 21 déc lors de la prochaine Assemblée Générale à Bruxelles, les deux élus seront présents pour s'adresser aux actionnaires et dirigeants, sur la responsabilité sociale de la banque vis-à-vis des 5.000 communes victimes de prêts toxiques.

  • mlaure13 le mercredi 19 déc 2012 à 18:22

    frk987...Merci...J'adore !...

  • frk987 le mercredi 19 déc 2012 à 16:12

    Et ben voilà gagné : quel souci !!!

  • frk987 le mercredi 19 déc 2012 à 16:11

    Quel soucis d'orthographe mlaure13, on est tous pareils on se relit aprés avoir envoyé. Ce qui fait que temps à autre on passe pour des gens ayant un niveau de socialo de base ou bien d'instituteur actuel.

  • mlaure13 le mercredi 19 déc 2012 à 14:56

    Le meilleur des placementS est celui que vous comprenez, maîtriseZ en pouvant le géreR vous-même!!!...le reste, ARNAQUE et la ruine qui s'ensuit !!!...

  • mlaure13 le mercredi 19 déc 2012 à 14:54

    Le meilleur des placement est celui que vous comprenez, maîtriser en pouvant le gérez vous-même!!!...le reste, ARNAQUE et la ruine qui s'ensuit !!!...