Un nouveau plan pour éviter la faillite de la Grèce cet été

le
0
Les ministres des Finances de la zone euro ont décidé que la cinquième tranche de l'aide à Athènes ne serait pas versée tant que le parlement grec n'aurait pas voté un nouveau programme d'austérité.

La crainte d'une faillite grecque n'a jamais été aussi forte. Hier, les ministres des Finances de la zone euro se sont de nouveau retrouvés à Luxembourg pour jeter les bases d'un nouveau plan de sauvetage, impliquant cette fois le secteur privé.

Pour parer au plus pressé, la priorité était d'abord de valider la cinquième tranche du prêt de 110 milliards d'euros consenti l'an dernier lors du premier plan d'aide. «Nous allons travailler à préparer le terrain au déblocage» de cette tranche de 12 milliards, a assuré le ministre allemand Wolfgang Schäuble à son arrivée. Sans quoi Athènes, confronté à des échéances de refinancement, risque la faillite dès le mois prochain. La décision devrait être prise aujourd'hui, au terme de la réunion entamée hier, a indiqué le président de l'Eurogroupe, Jean-Claude Juncker. Elle est par ailleurs liée à l'accord du FMI, qui doit fournir environ le quart de la somme promise et qui conditionnait jusqu'à présent son dé

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant