Un nouveau plan de rigueur, plus crucial encore

le
0
DÉCRYPTAGE - Paris s'est engagé à redresser la situation des finances publiques. Les agences veillent aux moyens mis en œuvre pour y parvenir.

Alors que la situation européenne se tend un peu plus chaque jour, le plan d'action budgétaire que présente le gouvernement est crucial. Et ce à plusieurs égards.

D'abord, parce que la France est sous l'œil des marchés. Paris s'est engagé à redresser la situation des finances publiques -son déficit doit être revenu à 3% du PIB en 2013-, et les agences veillent aux moyens mis en œuvre pour y parvenir. Il y a deux mois, Bercy avait déjà annoncé un effort budgétaire de 11 milliards pour 2012. Mais, alors que la tempête européenne s'installait, les marchés y ont moins vu de quoi assainir durablement la situation qu'une liste hétéroclite de niches supprimées.

Quelques semaines plus tard à peine, mi-octobre, l'agence Moody's annonçait qu'elle se donnait trois mois pour réviser ou non sa perspective sur la notation ­financière de la France, le fameux AAA, qui lui permet d'emprunter aux meilleurs taux. Simple avertissement, certes, mais à prendre au sérieu

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant