Un nouveau format en 2018-19 ?

le
0

Les médias anglais évoquent ce jeudi la possibilité d'un nouveau format pour la Ligue des Champions à partir de 2018-19, pour lequel les grands clubs feraient le forcing. Il permettrait davantage de matchs entre les meilleurs.

La Ligue des Champions pourrait prochainement faire peau neuve. Sa prochaine évolution pourrait même être une révolution. Les grands clubs européens seraient en effet favorables à un changement de format à partir de la saison 2018-19, la compétition dans sa forme actuelle étant actée jusque-là. Divers médias anglais, dont le Guardian et le Daily Mirror, évoquent la proposition que les grosses écuries du Vieux Continent ont posée comme base de négociation avec l’UEFA, qui serait ouverte à la discussion. La Ligue des Champions se composerait d’un tour préliminaire, qualifiant seize équipes pour une phase de groupes avec deux poules de huit. Les clubs s’affronteraient alors en phase aller-retour et les deux premiers de chaque « division » se hisseraient en demi-finales. Martyn Ziegler, chef du service des sports au Times, évoque une légère variante : les vainqueurs de poules se retrouveraient directement en finale, à la manière des sports américains.

L’objectif ? Des droits TV et une affluence en hausse

Cette solution serait défendue par les ligues européennes majeures du moment, à savoir la Premier League, la Liga et la Bundesliga. La première y verrait un moyen de relancer l’intérêt de l’Angleterre pour la Ligue des Champions, les deux autres une manière d’augmenter les revenus de la compétition et de concurrencer financièrement la PL. En effet, le vainqueur de la C1 empochera une prime de cinquante millions d’euros cette saison, soit trois fois moins que le cinquième du championnat anglais. En multipliant les matchs entre les meilleures équipes d’Europe (quatorze en phase de groupes), les droits TV et l’affluence dans les stades augmenteraient sensiblement. A titre d’exemple, en prenant les qualifiés pour les huitièmes de finale cette année, le PSG aurait pu se retrouver dans une poule avec le FC Barcelone, le Bayern Munich, la Juventus Turin, Manchester City, le Zenit, Wolfsburg et le PSV Eindhoven. Alléchant sur le papier.

Quatre matchs en plus minimum dans le calendrier

Mais le bémol, c’est que ce serait une manière pour les maîtres du Vieux Continent de revenir sur l’universalité prônée par Michel Platini, président suspendu de l’UEFA. Les clubs mineurs seraient, pour la plupart, cantonnés au tour préliminaire et n’auraient plus le droit à six matchs de groupe comme dans la formule actuelle. Leur progression en serait forcément impactée. L’autre souci majeur, c’est que la formule prônée par les clubs impliquerait des matchs supplémentaires (quatre dans le cas d’une finale directe, cinq ou six avec une demi-finale, qu’elle soit sur un schéma aller-retour ou pas). Dans un calendrier surchargé, il sera bien compliqué pour la Confédération européenne de trouver des dates supplémentaires. Pour une poignée de dollars, les clubs seraient visiblement prêts à faire des concessions sur le temps de repos des joueurs. On n’est jamais trop gourmands...

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant