Un nouveau copilote aux commandes d'Air France

le , mis à jour à 07:43
0
Un nouveau copilote aux commandes d'Air France
Un nouveau copilote aux commandes d'Air France

Air France perd son PDG mais gagne un directeur. Hier, le conseil d'administration de la compagnie a entériné la nomination de Franck Terner à la place de Frédéric Gagey, patron d'Air France depuis juillet 2013. Agé de 56 ans, Franck Terner était directeur de la branche maintenance d'Air France-KLM, chargée d'entretenir les avions du groupe et ceux de plusieurs autres compagnies. Une activité moins connue du grand public mais vitale pour l'entreprise. Elle représente environ 5 % de son chiffre d'affaires et se positionne numéro deux mondial du secteur, derrière Lufthansa Technik.

 

Franck Terner, 17e patron de la compagnie nationale

 

Entré chez Air France en 1988 comme ingénieur sur Concorde, Franck Terner devient ainsi le dix-septième patron d'Air France mais avec la simple casquette de directeur général. La présidence de la compagnie nationale sera en effet assurée le PDG du groupe Air France-KLM, Jean-Marc Janaillac, qui a pris ses fonctions en juillet dernier. « Cela lui permettra de tenir les rênes d'Air France au plus court », confie une source proche du dossier. Ce nouveau tandem Janaillac-Terner, commandant de bord et copilote, aura la lourde tâche de restaurer la confiance entre la direction et les salariés. « Cette compagnie est à feu et à sang, résume un délégué syndical représentant les pilotes. Frédéric Gagey est excellent pour manier les chiffres mais impossible humainement. On ne pouvait plus discuter avec lui. » L'homme de 60 ans redevient directeur général adjoint des finances d'Air France-KLM, poste qu'il a déjà occupé en 2004.

 

Après les départs d'Alexandre de Juniac, patron d'Air France-KLM devenu directeur de l'Iata (Association internationale du transport aérien), de Xavier Broseta, DRH de la compagnie qui a rejoint le groupe Bolloré, et de Frédéric Gagey, c'est toute la direction d'Air France, aux prises depuis deux ans avec les syndicats, notamment ceux des pilotes, qui a ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant