Un nouveau 'Code du lait' annoncé au Royaume-Uni

le
0

(Commodesk) Après trois heures de discussions les représentants du Syndicat national des fermiers (NFU) et de Dairy UK, qui rassemble les distributeurs et acheteurs de lait, sont parvenus à un accord sur la filière laitière britannique le 23 juillet.

Depuis un an, les fermiers du Royaume-Uni demandent plus de pouvoir de négociation pour vendre leur lait. Récemment des manifestations avaient éclaté au Royaume-Uni, entraînant la fermeture de plusieurs entreprises laitières. L'Etat est intervenu pour tenter de parvenir à un accord, selon le ministre de l'Agriculture, Jim Paice, tout devrait être finalisé fin août.

Le nouveau « Code du lait », prévoit la mise en place de quantités minimales d'achat pour les industriels et la suppression des ajustements rétroactifs des prix, désormais les producteurs devront être prévenus au moins 30 jours avant un changement de prix. Le fermier pourra également, avec un préavis de trois mois, rompre le contrat.

Le président du NFU a souligné que si cette annonce donnait de l'espoir sur le long terme, elle ne résolvait pas la situation actuelle. Il demande une hausse des prix de vente du litre de lait avant le 1er août. Selon les fermiers, la production d'un litre de lait leur coûterait 30 pences (39 centimes d'euros) et la plupart des industriels le leur achète 25 pences (32 centimes d'euros). En France, en 2011, le litre de lait était vendu à l'industriel 32 centimes d'euros en moyenne pour un coût de production très variable selon la région, le type de vache, la taille de la ferme,... allant de 22 à 36,5 centimes le litre.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant