Un nouveau calcul pour le prix du gaz

le
0
Un nouveau calcul pour le prix du gaz
Un nouveau calcul pour le prix du gaz

Le gouvernement vient de parachever ce vendredi 17 mai, la réforme des prix du gaz avec la parution au Journal officiel d'un décret validant les évolutions annoncées fin 2012 par Delphine Batho, la ministre de l'écologie et de l'énergie.

L'objectif est de faire baisser le plus possible les tarifs réglementés du prix du gaz qui concernent environ 85% des 11 millions de foyers français en rendant leur formule de calcul moins dépendante des cours du pétrole. En outre, l'idée est d'automatiser l'application de cette formule pour mettre fin aux bras de fer avec GDF Suez à fois que les tarifs doivent être réévalués.

Dans les faits, la mise en oeuvre de cette réforme a déjà commencé depuis le début de l'année grâce à la fixation dès la fin 2012 d'une nouvelle formule conforme à ce nouveau système. Cela a déjà conduit à quatre baisses successives des tarifs réglementés : -0,5% en février, -0,3% en mars, -0,6% en avril et -0,6% le 1er juin prochain. De quoi quasiment compenser la hausse de 2,4% intervenue en janvier.

«Il s'agit d'une réforme majeure réalisée par le gouvernement pour protéger le pouvoir d'achat des consommateurs, assurer la transparence des prix au regard des coûts d'approvisionnement et mettre fin à des contentieux à répétition», fait valoir la ministre de l'écologie qui souhaîte le maintien des tarifs réglementés du gaz malgré les réserves de l'Autorité de la concurrence dans son avis du 25 mars 2013. «Les tarifs réglementés permettent de protéger le pouvoir d'achat sur le long terme, ce qui n'empêche pas les consommateurs de bénéficier des offres concurrentes lorsque celles-ci sont moins chères. En effet, les tarifs réglementés constituent une référence dans laquelle le consommateur a confiance et dont le niveau est fondé sur la couverture des coûts», conclut le ministère.

Retrouvez le décret du 16 mai 2013 publié au Journal officiel modifiant les tarifs réglementés...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant