Un noir non armé tué par la police à Phoenix aux Etats-Unis

le
0

DENVER, 5 décembre (Reuters) - Un agent de la police de Phoenix, dans l'Arizona, a tué un membre de la minorité noire qu'il croyait armé, jeudi, au cours d'une bagarre, rapportent les autorités après une série d'affaires similaires qui ont soulevé une vague d'indignation. Dans la soirée, 200 manifestants ont défilé jusqu'au quartier général de la police de Phoenix après le décès de Rumain Brisbon, qui était âgé de 34 ans. Selon la police, un agent l'a repéré assis sur une voiture, devant un magasin d'alimentation. Des témoins lui ont dit que les occupants du véhicule étaient des trafiquants de drogue. Le policier a alors appelé des renforts et a vu Brisbon prendre quelque chose sur le siège arrière de la voiture. Il lui a alors demandé à plusieurs reprises de mettre les mains en l'air, mais l'homme en a déplacé une "à la hauteur de sa taille" avant de prendre la fuite. L'agent l'a rattrapé et dans la bagarre il dit avoir senti une arme dans la poche ou la main du suspect était plongée. "L'officier a sommé à plusieurs reprises le suspect de se mettre à terre mais il a refusé d'obtempérer, hurlant des insanités", dit la police dans un communiqué. Tous deux se sont ensuite retrouvés dans un hall d'immeuble. "Craignant que Brisbon ait une arme dans la poche, l'officier a tiré deux coups de feu qui ont atteint Brisbon au torse", poursuit-elle. Des comprimés d'oxycodone ont été découverts sur lui. Un pistolet semi-automatique et une boîte contenant ce qui semble être du cannabis ont en outre été retrouvés dans la voiture. Le policier n'a pas été blessé et les renforts qu'il avait appelé sont arrivés après les faits. (Daniel Wallis; Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant