Un navire usine à gaz au large de l'Australie

le
0
Shell a reçu le feu vert pour construire la première usine flottante de liquéfaction de gaz.

L'un des projets industriels les plus spectaculaires de Shell vient de franchir une étape avec le feu vert accordé vendredi par le ministère australien de l'Environnement. La compagnie anglo-néerlandaise prévoit de construire une usine flottante de liquéfaction de gaz au large des côtes occidentales de l'Australie qui, une fois achevée, devrait être le plus gros navire du monde. Quatorze fois plus lourd et deux fois plus long que le porte-avions Charles-de-Gaulle, la plateforme du projet Prelude, 500 mètres et 600.000 tonnes, représente un investissement de 5 milliards de dollars.

Jusqu'à présent, les usines de liquéfaction qui transforment le gaz naturel en GNL (gaz naturel liquéfié) en le compressant et en le refroidissant à -161°C sont des installations pharaoniques construites sur la terre ferme. Le GNL présente l'avantage par rapport aux gazoducs, fixes par nature, de pouvoir être livré dans le monde entier par navires méthaniers. Les principaux exportateurs

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant