Un navire russe soupçonné de pollution volontaire en mer

le
0

RENNES (Reuters) - Un navire battant pavillon russe, le Mikhail Kutuzov, est arrivé mercredi dans le port de Brest après avoir été suspecté de pollution volontaire par hydrocarbures au large de la Bretagne, a t-on appris de source judiciaire.

Une caution de 500.000 euros a été demandée à l'armateur du navire, un vraquier de 180 mètres qui se rendait au Maroc, ainsi que son immobilisation le temps des investigations à bord et des auditions des membres d'équipage par la gendarmerie maritime.

Le navire avait été surpris mardi matin par un avion des douanes avec une trace d'hydrocarbures longue d'une vingtaine de kilomètres dans son sillage.

Pierre-Henri Allain, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant