Un navire et ses 74 passagers piégés par la glace dans l'Antarctique

le
0
Bloqués depuis mardi, les scientifiques et les touristes de l'Akademik Shokalskiy espéraient être libérés par un brise-glace chinois, qui a lui-même failli être piégé.

Ils sont maintenant trois, trois bateaux taillés pour briser la glace, qui tentent de dégager l'Akademik Shokalskiy et ses 74 passagers. En vain, jusqu'à présent. Le brise-glace chinois qui devait porter secours au navire scientifique russe, bloqué depuis mardi en Antarctique, a dû faire demi-tour. Les scientifiques, touristes et membres d'équipage du navire placent désormais leur espoir dans un brise-glace australien, attendu dimanche.

Le Snow Dragon est pourtant arrivé tout près du navire russe, immobilisé depuis mardi à une centaine de milles nautiques à l'est de la base française Dumont d'Urville. «Je pouvais voir le brise-glace chinois qui, nous l'espérions, allait arriver jusqu'à nous d'ici quelques heures en nous ouvrant une route pour sortir d'ici», a déclaré à la BBC le journalis...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant