Un navire de croisière US à New York via le Passage Nord-Ouest

le
0
    TORONTO,  21 août (Reuters) - Le navire de croisière Crystal 
Serenity appareillera mardi d'Anchorage, en Alaska pour rallier 
New York un mois plus tard en profitant du réchauffement 
climatique en Arctique, selon le calendrier fourni par Crystal 
Cruises, son opérateur américain.  
    Le navire traversera le passage du Nord-Ouest, qui relie 
l'océan Pacifique à l'Atlantique en passant entre les îles 
arctiques du grand Nord Canadien. Ce passage a été emprunté pour 
la première fois il y a plus d'un siècle par l'explorateur 
norvégien Roald Amundsen, mais n'a été libéré des glaces que 
récemment en raison du réchauffement climatique. 
    Ce voyage soulève un certain nombre de questions sur les 
conséquences de l'activité humaine dans une région affectée 
proportionnellement plus que les autres par le changement 
climatique. Les températures y grimpent deux fois plus vite que 
la moyenne mondiale. 
    Le Fonds mondial pour la nature (WWF) souligne que Crystal 
Cruises a tenté de minimiser son impact environnemental, mais 
que la zone manque de l'infrastructure nécessaire en cas 
d'accident, souligne Andrew Dumbrille, un spécialiste de la 
navigation durable. 
    Pour Michael Byers, professeur à l'Université de 
Colombie-Britannique à Vancouver, Crystal Serenity ne devrait 
pas pauser de problèmes, mais risque de faire des émules dans le 
monde des croisières. 
    "Ils profitent du changement climatique et ils causent 
encore plus de changement climatique", souligne le professeur; 
"C'est un problème énorme et aussi une terrible ironie du sort." 
    Crystal Cruises, sollicitée, n'a pas répondu. 
    La croisière coûtera au minimum 19.755 dollars par passager 
(près de 17.500 euros), ce qui est 600 dollars par jour plus 
élevé que le prix moyen de 168,43 dollars par jour d'une 
croisière l'an dernier, selon la société d'études Cruise Market 
Watch. 
    Tous les billets sont vendus, indique Crystal Cruises qui 
dit prévoir une autre croisière en 2017. 
    Le tourisme est en hausse dans la région du cercle polaire. 
Le nombre de nuits passées dans l'archipel du Svalbard, dans 
l'extrême nord de la Norvège, a été de 107.000 en 2013. Il était 
de 24.000 en 1993. 
 
 (Ethan Lou; Danielle Rouquié pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant