Un musée refuse d'accueillir les élèves du privé

le
1
À Rennes, l'accès du Conservatoire de l'école publique racontant la classe d'antan, est interdit aux élèves du privé.

Un simple petit musée va-t-il rallumer à lui seul la guerre scolaire? À Rennes, le Conservatoire de l'école publique où deux salles de classe ont été aménagées façon Jules Ferry, refuse d'accueillir des élèves du privé. Marie-France Beaugendre, 57 ans, l'enseignante d'une classe de CE1 de l'école Saint-Joseph, à Chantepie (Ille-et-Vilaine), souhaitait y emmener ses élèves pour leur faire découvrir la façon dont les écoliers faisaient leurs apprentissages au début du XXe siècle.

Ils auraient dû y voir de petites tables en bois, un poêle, des bouliers, des «bons points», contempler l'écriture à l'encre violette ainsi que les épreuves du «certif» de 1899. Ils auraient pu s'imprégner des odeurs de cire et de craie. Un instituteur retraité déguisé en hussard noir devait les initier à la calligraphie des pleins et des déliés et dispenser un cours version IIIe République. Pour les délégués départementaux de l'Éducation nationale, créateurs du mus

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • j.delan le dimanche 22 avr 2012 à 19:53

    Jusqu'où ira la bétise, il semble que certain(e) s'emploie à en repousser les limites, sans doute au nom de la démocratie