Un mur de protection en construction autour de Bagdad

le , mis à jour à 17:02
1
    BAGDAD, 3 février (Reuters) - Les forces de sécurité 
irakiennes ont entamé cette semaine la construction d'un mur de 
béton autour de Bagdad pour protéger la ville des attentats 
commis par les djihadistes de l'Etat islamique (EI), annonce 
mercredi l'armée dans un communiqué.  
    Le mouvement sunnite, qui tient une bonne part du nord et de 
l'ouest du pays, a revendiqué plusieurs attaques ces derniers 
mois. La dernière en date, commise le 11 janvier dans un centre 
commercial, a fait 18 morts selon des sources policières.  
    "La barrière de sécurité autour de Bagdad empêchera les 
terroristes de s'infiltrer dans la capitale ou d'y introduire 
des explosifs et autres voitures piégées pour s'en prendre à des 
civils innocents", dit le général Abdoul Amir al Chamman dans un 
communiqué diffusé sur le site internet du ministère de la 
Défense.  
    Les préparatifs ont débuté lundi et les travaux proprement 
dits doivent commencer à Al Soubaïhat, 30 km à l'ouest de la 
capitale, ce qui permettra de l'isoler de Falloudja, ville aux 
mains des djihadistes.  
    De nombreux blocs de béton datant des affrontements 
interconfessionnels qui faisaient rage il a une dizaine d'années 
se trouvent encore dans de nombreux quartiers de Bagdad. 
Certains seront retirés des quartiers désormais jugés sûrs et 
utilisés pour l'édification du nouveau mur d'enceinte, qui sera 
équipé de caméras de surveillance et de système de détection 
d'explosifs, ajoute le général Chamman.  
    Les dispositifs de protection de la "zone verte", le 
quartier diplomatique et administratif de Bagdad, devraient en 
revanche rester en place.     
 
 (Saif Hameed, Jean-Philippe Lefief pour le service français, 
édité par Marc Angrand) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • opilidji le mercredi 3 fév 2016 à 17:22

    ah oui, comme la chanson de Florent Pagny : un mur anti cxx !