Un mort lors d'une manifestation à Bamako

le
0
    BAMAKO, 17 août (Reuters) - Une personne a été tuée mercredi 
à Bamako lors d'une manifestation organisée pour protester 
contre l'arrestation d'un animateur de radio, pendant laquelle 
la police a ouvert le feu, rapportent trois mouvements maliens 
de défense des droits de l'homme.  
    Mohamed Youssouf Bathily, dit RasBath, chroniqueur à la 
radio Maliba FM, notamment dans l'émission "Cartes sur tables" 
où il se montre souvent critique à l'égard du président Ibrahim 
Boubacar Keita, a été interpellé lundi pour "outrage public à la 
pudeur" et devait comparaître dans la journée.  
    "Plusieurs manifestants se sont alors mobilisés devant le 
tribunal pour exiger sa libération, mais la manifestation a 
dégénéré et les forces de sécurité ont recouru à des gaz 
lacrymogènes et des tirs de balles qui ont occasionné au moins 
un mort, plusieurs blessés, tant du côté des manifestants que du 
côté des forces de sécurité, et des dégâts matériels.      
    "Nos organisations condamnent l'utilisation excessive des 
armes létales dans le maintien de l'ordre et appellent les 
autorités à identifier les responsabilités et à les sanctionner 
le cas échéant", disent l'Association malienne des droits de 
l'homme, la Commission Nationale des droits de l'homme et 
Femmes, Droits, Développement en Afrique, dans un communiqué 
commun. 
        
 
 (Adama Diarra, Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant