Un mort et un disparu dans les inondations dans le Sud-Ouest

le
0

TOULOUSE (Reuters) - Une personne est portée disparue depuis lundi dans les Pyrénées-Orientales et une autre a été retrouvée morte lundi soir dans l'Ariège à la suite des inondations qui frappent depuis jeudi le Sud de la France, a-t-on appris de sources préfectorale et judiciaire.

Dans les Pyrénées-Orientales, un responsable de la préfecture a précisé lundi soir à Reuters qu'une femme d'une cinquantaine d'années était portée disparue depuis lundi en fin de matinée".

"Cette femme avait tenté lundi matin de traverser à pied le gué de la rivière Têt, près de Millas, malgré la crue de ce cours d'eau et les appels à la vigilance signalés près de ce gué", a précisé la préfecture.

"Cette femme a disparu dans les flots en présence de témoins. Les recherches pour tenter de la retrouver ont été interrompues par la nuit lundi soir. Ces recherches reprendront mardi matin", a indiqué la préfecture.

La ville de Millas se situe à une vingtaine de kilomètres à l'ouest de Perpignan. L'identité de cette femme n'a pas été communiquée.

En l'Ariège, c'est un homme de 64 ans, Guy Destrem, qui a été retrouvé mort lundi soir sur un îlot de la rivière en crue d'Arget, près du village de Serres-sur-Arget, à la périphérie de Foix, a précisé lundi soir à Reuters un membre de l'état-major des sapeurs-pompiers du chef-lieu du département.

Cet homme était porté disparu depuis dimanche soir après être sorti à pied pour se rendre compte de la crue de la rivière. Guy Destrem était l'ancien maire de ce village.

Son corps avait été repéré lundi après-midi coincé dans des branchages sur un îlot de cette rivière.

La violence des flots avait empêché une tentative d'hélitreuillage de ce corps et des pompiers spécialisés en interventions dans des milieux difficiles étaient intervenus à leur tour dans la soirée pour récupérer, avec succès, le corps.

Sur l'ensemble du Sud-Ouest, les alertes "rouges crues" lancées par Météo France depuis jeudi ont été rétrogradées au niveau orange lors du week-end.

Samedi, un homme de 51 ans habitant dans une caravane était déjà décédé samedi près de Montpellier, emporté par les eaux en furie de l'Hérault, et un couple de personnes âgées ont trouvé la mort dans le Gard au cours du week-end après avoir été asphyxiées par des émanations de monoxyde de carbone émises par le moteur une moto-pompe défectueuse.

Nicolas Fichot, édité par Jean-Loup Fiévet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant