Un Montpellier au parfum d'Europe

le
0
Un Montpellier au parfum d'Europe
Un Montpellier au parfum d'Europe

Avec les matches nuls de Sainté et Bordeaux samedi, et avant le game de Monaco ce soir face au PSG, la bande à Courbis pouvait se rapprocher un peu plus encore de l'Europe en cas de victoire face à des Niçois peu efficaces devant les buts lors de leurs dernières confrontations. Mission accomplie grâce à un Barrios au plat du pied expérimenté.


Montpellier - Nice
(2-1)

B. Dabo (44'), L. Barrios (66') pour Montpellier , E. Bauthéac (36') pour Nice.


66ème minute. Les joueurs de Montpellier sont tenus en échec chez eux et s'apprêtent à recevoir une gifle et coup de tête chacun de la part de leur entraineur à la fin du match. Lucas Barrios, lui, croit encore en sa bonne étoile pour échapper à la sanction. Alors, quand il se retrouve au cœur d'une offensive montpelliéraine, l'ancien de Dortmund fait parler son talent et son expérience. A l'origine de l'action, le Paraguayen joue le rôle du passeur avec une jolie talonnade pour Camara. Mais ce dernier, trop juste, voit Hassen repousser le ballon directement vers Barrios, qui donne l'avantage aux locaux d'un plat du pied-sécurité. Juste derrière, il est remplacé par Paul Lasne, tranquillement. Oui, car Montpellier vient de prendre un avantage synonyme de victoire, pour se retrouver à un point de la quatrième place du championnat de France. Rien que ça.
Hult Hogan vs SuperDabo
Malade la semaine dernière, Lucas Barrios signait cet après-midi son retour à la Mosson. Le numéro 10, venu récupérer son trophée de joueur du mois quelques minutes avant le coup d'envoi, affichait clairement son envie de gagner, concentré. Tout comme son équipe. Dès les premières secondes de la partie, ce sont les hommes de Courbis qui prennent les choses en mains. Ou en pieds. Pressing, montée des latéraux, jeu à une touche de balle : les soldats du MHSC, Barrios le premier, ont confiance en eux et ça se voit. Pourtant, malgré leur intense domination, les Montpelliérains laissent des Aiglons se créer les premières occasions nettes du match, affamés après quatre matchs sans avoir marqué. Sur un contre rapidement mené, Bauthéac trouve parfaitement Carlos Eduardo sur la droite de la surface montpellièraine, qui verra sa frappe bien repoussée par Jourdren (8e). Une minute plus tard, c'est Jordan Amavi qui envoie une merveille de centre dans le dos de la défense du MHSC que Pléa vient claquer de la tête, butant sur un Jourdren assez...








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant