"Un Mondial dont la finale se déroule sur la planète Mars !"

le
0
"Un Mondial dont la finale se déroule sur la planète Mars !"
"Un Mondial dont la finale se déroule sur la planète Mars !"

Il a 27 ans, est technicien informatique et vient de publier son premier livre, Star des années 2050. Dans celui-ci, Johnny Fudal imagine le football en 2050, avec ses nouvelles règles, ses nouvelles configurations et ses nouvelles perceptions. Et à cette époque, l'équipe de France n'est pas belle à voir.

D'où te vient cette passion du football ? La passion du football, c'est quelque chose de très familial. Mon père est supporter du Racing Club de Lens, donc j'avais du Sang et Or dans le biberon. J'ai grandi avec Bollaert et le Racing. En 1998, j'ai vécu le titre de champion de France et celui de champion du monde. J'avais dix ans et ça a fait croître ma passion. Et puis au fil des années, ça s'est accéléré. Aujourd'hui, je suis à Lyon pour le travail. Je suis technicien informatique. Et ça m'a fait bizarre de quitter ma région. Mais bon, j'ai fait ma petite vie à Lyon, avec mon boulot, mon appartement, ma femme. Il n'y a qu'une chose qui me manque, c'est Bollaert. Je n'ai pas été converti à l'Olympique lyonnais. En arrivant, j'ai repensé un petit peu à 2002, à Govou... ça m'a fait mal. Mais quand on voit le coup d'envoi que ça a donné à l'hégémonie lyonnaise, on se dit que c'est pas si mal, on leur a donné un coup de main pour se lancer.
Tu es déjà allé à Gerland, quand même ? Oui, quelques fois. La première fois, on repense à ce titre perdu, mais on repense aussi et surtout à Marc-Vivien Foé. On est obligé de penser à ça. Il a joué à Lens et à Lyon, c'était un chic type. Alors d'être là où il s'est éteint, ça fait un peu bizarre.
Comment as-tu eu l'idée d'écrire ce livre ? J'étais en train de lire un article sur les sportifs dans le futur. Voilà, ça m'a inspiré, donc j'ai décidé de me focaliser sur le football, le seul sport que je connais vraiment. Et puis j'ai puisé mon inspiration sur les réseaux sociaux, sur les forums, là où les gens parlaient de clubs franchises, de ligues fermées, etc. Et je me suis dit : "Si le football de demain venait à évoluer, ce serait dans quel sens ?" Et j'ai pensé qu'il évoluera vers un foot business assumé. Voilà ce qui m'a donné envie d'écrire mon livre.
Combien de temps t'a pris la rédaction ? J'ai commencé à écrire en février 2014. J'ai écrit pendant la Coupe du monde, et jusqu'en septembre. J'ai terminé en fin d'année, j'ai relu, puis je l'ai proposé à mon éditeur. C'était très compliqué de concilier boulot et rédaction. Je m'étais imposé une règle : ma clef USB restait à la maison pour que je ne puisse pas y penser quand j'étais au travail.…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant