Un monde sans viande est-il possible ?

le
0
L'élevage industriel est un contributeur essentiel au réchauffement climatique
L'élevage industriel est un contributeur essentiel au réchauffement climatique
Notre confrère et chroniqueur de l'émission On n'est pas couché ? il a remplacé Audrey Pulvar - vient de publier un livre « coup de poing ».



Coup de poing dans le sens où le journaliste, par ailleurs lui-même végétarien, prophétise rien de moins que l'avènement du végétarisme universel à brève échéance. Une thèse très discutable au regard de l'augmentation mondiale de la consommation de viande, intrinsèquement liée à l'accroissement démographique et à l'amélioration du niveau de vie des classes moyennes en Inde et plus encore en Chine. Le phénomène n'est pas sans inquiéter de nombreux spécialistes, étant entendu que l'élevage représente déjà un cinquième des rejets mondiaux de gaz à effet de serre et contribue de fait activement au réchauffement climatique.

Aussi certains scientifiques sont-ils déjà à pied d'oeuvre pour mettre au point de la viande artificielle et comestible suivant un processus d'une rare complexité, tandis que des experts appellent de leurs voeux l'intégration des insectes dans les habitudes alimentaires occidentales. Interrogé par nos confrères du Nouvel Observateur au sujet de No Steak, paru chez Fayard, Aymeric Caron confie être devenu végétarien il y a « une dizaine d'années ».

La raison ? « J'ai d'abord réalisé que l'homme avait un problème dans ses rapports avec les animaux : précautionneux avec les animaux de compagnie, tout l'inverse avec les autres. J'ai un tem
Lire la suite
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant